Roumanie... septembre 2013

18 septembre 2013 : Souvenez-vous de cette famille venue chez nous durant l'hiver 2011/2012... Nous les avons soutenus, aidés... ils sont rentrés au pays et ont retrouvé village, maison et VIE. Les nouvelles que nous avions manquaient parfois de clarté, le barrage de la langue ne facilitant pas toujours les échanges.

Aujourd'hui, c'est clair. Après le voyage en Roumanie organisé par Christian et son association "Citoyenneté en actes", nous avons des nouvelles ''du terrain'' de la famille Ciurar : la vache que nous leur avons permis d'acheter se porte bien et donne du lait à la famille et la réserve de foin faite par Adamuk devrait permettre de passer l'hiver. Le porc (la truie) a fait des petits.

Côté famille, Malheureusement Traïan n'a pas obtenu son permis... Bien sûr ce n'est pas encore la vie de château dans cet univers ingrat mais la famille trouve quelques étincelles de vie et peut-être quelques moments de plaisir, de joie, dans ses occupations quotidiennes... prochainement nous vous tiendrons informés de nos aides à venir.

5 septembre 2012 : De bonnes nouvelles...

Notre interprète, Felicia, a contacté le maire du village d'Adamuk. la situation évolue positivement et se concrétise... Les nouvelles sont bonnes. ci-dessous les mails de Felicia. merci Felicia.

5 septembre 2012 : mails de Felicia
projet Roumanie 2012 sept.pdf
Document Adobe Acrobat [226.7 KB]
Download
Nouveau téléchargement de fichier

23 juillet : bonnes nouvelles....

Nous venons d'avoir quelques nouvelles de Roumanie... A notre grand plaisir, Traïan a obtenu son permis de conduire... Excellente chose qui, nous l'espérons, va lui permettre de mener à bien la concrétisation de son projet : trouver du travail comme chauffeur de taxi... Nous lui souhaitons une bonne réussite dans ses démarches.

De son côté, la famille Ciurar va bien. Adamuk s'occupe du petit jardin et des animaux que nous lui avons offerts. Christian a effectué les démarches nécessaires pour poursuivre la livraison de nourriture pour les porcs.

18 mai 2012 : Traïan passe son permis dans les prochains jours...

Notre association a envoyé 120€ à Traïan pour l'aider à financer sa nouvelle carte d'identité qu'il doit renouveler car il aura 18 ans le 31 mai.

Le reste de l'argent servira à payer l'examen du permis de conduire et, espérons-le, le précieux ''césame''... nous croisons les doigts pour lui...

La famille va bien et continue à bien s'occuper des animaux et du jardin....

 

7 mai.... Traïan poursuit sa formation à l'école de conduite....

 

 

Traïan a reçu le second versement (180 euros) effectué par notre association pour poursuivre sa formation à l'école de conduite.

Du côté de la maison familiale : Monsieur et Madame Ciurar s'occupent bien des animaux et du petit jardin...

 

 

21 avril 2012 : Courrier de Christian à FELICIA, notre correspondante sur place....

Bonjour Felicia

 

Merci pour les nouvelles. très heureux de savoir que Traïan a reçu les 50 euros et d'apprendre que les Ciurar s'occupent bien des cochons et des poules. Nous n'avons pris aucun engagement avec eux sinon celui de leur offrir ultérieurement peut-être un couple de moutons pour démarrer une activité d'autosubsistance.

J'attends un rendez vous avec le président de notre communauté de communes pour voir comment nous évoluons.

Après cette rencontre je pourrai te dire ce qu'il faudrait écrire au maire pour la suite de notre opération. Ce qui est sûr c'est que nous n'aiderons pas que les Ciurar mais ce que nous faisons pour eux nous le ferons pour d'autres familles du village et qu'une opération plus officielle, c'est à dire budgetée et avec des contrats se mettra en place entre la communauté de communes et la commune si notre communauté de communes veut bien s'y lancer.

Voilà où nous en sommes.

J'enverrai fin avril l'argent qu'il faut pour que Traïan finisse sa formation au permis de conduire. Un chaleureux merci pour ce que tu fais.

 



17 avril : Quelques bonnes nouvelles de la famille Ciurar...

La petite ménagerie offerte en mars à la famille s'est bien habituée... Les cochons sont beaux, les poules encore un peu paresseuses pour pondre et les poussins encore petits...

 

De son côté, Traian s'est bien pris en mains et a effectué les différentes démarches pour s'inscrire à l'école de conduite, examen médical et documents divers à remplir. Il a acheté le livre conseillé par l'instructeur pour la législation et les entraînements aux tests. Il commence sa formation à l'école de conduite cette semaine...

 

C'est la Pâques Orthodoxe, La famille Ciurar n'a pas grand chose à mettre sur la table, elle nous demande si nous pouvons lui envoyer une aide substantielle.

 

 

 

Mars 2012... les premières photos d'un voyage riche en renseignements... et en bons sentiments...

Après des retrouvailles émouvantes avec la famille Ciurar, Christian et Francis entament les démarches administratives avec le maire du village et les représentants de l'ambassade.

Puis vient l'heure des achats, sur le marché local, dix poules, des pousins et deux cochons ainsi que des plants de pommes de terre et des graines sont achetés pour la famille Ciurar. Ils vont pouvoir passer de la "situation de survie" à une situation de redémarrage, d'autosubsistance...

ci-dessous, le puits et la "batterie de cuisine".... l'arrivée des poussins...

Les photos suivantes nous résument le séjour, rencontres et achats et nous montrent qu'en Roumanie la vie est très rudimentaire

(à suivre ...). cliquer sur les photos pour agrandir...

Communiqué de presse (Christian Defebvre – 2 avril 2012)


En Roumanie, une famille et son village en voie de résurrection….

Je rentre de Roumanie où je suis allé avec Francis Marmuse et Jean Pierre Hameau du 25 au 30 mars retrouver la famille que nous avions accueillie en décembre dernier…Nous avons rencontré le maire du village avec deux conseillers techniques de l’ambassade de France.

A la famille rom d’Adamuk Ciurar, la plus pauvre du village, nous avons offert... cliquer ici pour accéder au texte complet....

Presse, l'Indicateur des Flandres" article du 1er février 2012

La famille Ciurar retrouve son chez soi

(16 janvier 2012) - Maria et les siens sont de retour dans leur village. Ils ont retrouvé leur petite maison (2 pièces) et le reste de leur famille... ils ont aussi retrouvé le froid, -14° et, pour l'instant, pas de bois...

Le père Arthur leur envoie un prêtre du collège assomptioniste la semaine prochaine pour voir comment Traïan pourrait poursuivre ses études.

 

 

 

La famille d'Adamuk Ciurar (Roumanie)

 

(15 décembre 2011)

  • Il a été décidé d’accueillir la famille d’Adamuk Ciurar, composée d’un couple et deux enfants de 15 et 11 ans en situation régulière, expulsée du squat qu’elle occupait dans l’agglomération lilloise, le lundi 12 décembre dernier et hébergée depuis dans une caravane achetée par le père Arthur stationnée sur la propriété de Françoise et Christian Defebvre, 464 pavé de Laventie à La Gorgue. L’action consiste à apporter à cette famille le minimum nécessaire à une vie décente (nourriture, chauffage, électricité, etc.), à aider cette famille à élaborer un projet visant soit à une insertion progressive soit à une démarche visant à recueillir les ressources nécessaires à un retour au pays.

 

  • Il a été décidé de communiquer les réalités de la grande pauvreté et de l’exclusion des Roms aujourd’hui en montrant à travers le cas de la famille d’Adamuk la diversité des formes que prend actuellement l’immigration de survie et la nécessaire mise en place d’un accueil plus humain de la grande pauvreté européenne. La forme de cette communication pourra passer par des articles de presse, des tracts, éventuellement un livre au bénéfice des personnes dont l’histoire est racontée. A ce propos l’association est disposée à témoigner ou à favoriser le témoignage de cette famille sur le sort que nous réservons aux Roms actuellement en France dans les écoles, les associations ou les instances publiques qui le souhaiteraient.
  • L’association appelle aussi toutes les bonnes volontés publiques ou privées à se manifester pour trouver dans l’immédiat un lieu de vie décent pour la famille d’Adamut et des solutions à leurs problèmes.


Dans le cadre de l’opération Adamuk et sa famille, l’association propose

 

  • De communiquer par internet, par voie de presse ou de tracts l’existence de notre association et de ses actions en vue de recueillir des dons ou des collaborations concrètes.

 

  • De proposer aux écoles, collèges ou lycée le témoignage d’Adamuk et de sa famille sur la grande pauvreté européenne actuelle et les mécanismes de migrations qui en découlent.

 

  • De trouver dès que possible un emplacement plus fonctionnel pour la caravane (le jardin du presbytère ?), un terrain de camping ou un logement à loyer modéré en récoltant les moyens nécessaires à la solution trouvée.

 

  • D’accompagner le projet de la famille d’Adamuk sans cacher la sévérité de la conjoncture actuelle.

 

Un Noël inoubliable...

Merci Gratiela

Un projet qui avance à "grands pas" ...

 

 

(8 janvier 2012)

Après 2 mois passés en France, dont 3 semaines à La Gorgue, la famille Ciurar (Adamuk, Maria et leurs deux enfants Traian et Novac) est rentrée chez elle en Roumanie. Notre association a financé le voyage du retour et va maintenant les aider à "redémarrer" dans leur pays en leur offrant par exemple quelques animaux pour reprendre une agriculture d'autosubsistance. Nous ferons également le maximum pour permettre à Traian de reprendre les études qu'il avait dû interrompre faute d'argent.

en cours de mise à jour